Rechercher

Virilité, mâle ordinaire

Dernière mise à jour : 5 oct. 2020

"Un mâle est un mâle en vertu d'une capacité particulière, une femelle est une femelle en vertu d'une incapacité particulière" ou comment en une phrase Aristote pose les bases du système patriarcal et, par la même occasion, grave dans le marbre la position des femmes dans la société.


Ce qui est étonnant, c'est la croyance inébranlable en un concept, qui, pourtant, écrase et soumet une grande majorité de la population.

Cette organisation sociétale existe depuis si longtemps et a été tant de fois subtilement théorisées, qu’elle en est devenue ordinaire.


L’homme et la femme ont été emprisonnés dans une définition à la fois hégémonique et normative de la virilité : réelle limitation, véritable aliénation, oppression avérée dans une société bien trop binaire.

La virilité n’est pas un concept obsolète mais une notion à redéfinir.



Virilité :

- Ensemble des caractères physiques de l'homme adulte ; ce qui constitue le sexe masculin

- Capacité d’engendrer ; vigueur sexuelle.

- Ensemble des qualités (fermeté, courage, force, vigueur, etc.) culturellement attribuées à l'homme adulte


La virilité, nom commun féminin, n’a pourtant pas d’équivalent pour les femmes.

Pourtant, le viril n’est pas l’apanage de l’homme.

Or, tant que les femmes seront regardées comme des sous-hommes, le mâle continuera à les sous-mettre.


Aujourd’hui, j'ai l'intime conviction qu'il est possible de sortir de la définition rigide et fermée de la virilité qui suppose un regard dépréciatif et capitalistique sur le corps des femmes et un regard démesurément exigeant sur celui des hommes.

Sous la virilité reste la masculinité, ou plutôt les masculinitéS , plurielleS, libreS, extraordinaireS et singulièreS.


#virilité #thérapie #masculin #thérapiehomme

47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout